Pas de pitié pour les 300

3 Avr

« THIS IS SPARTA ! » sera sans conteste le one-liner de l’année 2007. Le nouvel opus de Zack Snyder (qui nous avait séduit avec son remake de L’Armée des Morts) est tout simplement le meilleur film d’heroic fantasy depuis Conan le Barbare de John Milius. « Qu’est ce que tu nous parles d’Heroic Fantasy alors que c’est un peplum », me direz vous. Tout simplement, qu’à la différence du peplum, le film d’heroic fantasy rajoute allègrement des louches de fantasy (super, la démo) avec force monstres, créatures bizarres, univers alternatifs, etc…On est donc au cœur de ce genre avec, en matériau de base la fantastique bédé (ou « graphic novel », ca fait plus chic) de ce romantique de Franck Miller. Le pitch ?300 spartiates, dirigés par le Roi Léonidas (Gérard Butler – Tomb Raider 2, Prisonniers du temps, Le fantôme de l’Opéra, etc…- que du lourd quoi !) s’opposent aux milliers d’hommes du Dieu-Roi Xerces (Rodrigo Santoro, vue dans Lost et immense star au Brésil) qui projette de mettre la Grèce à genoux. Léonidas et ses 300 vont défendre les Thermopyles jusqu’au dernier souffle….Alors, parlons de degrés différents.Au premier degré, ce film est une claque monumentale au niveau esthétique et actionner décomplexé (mis à part quelques plans rapides d’un kitsh incroyable) : les acteurs sont bons, on est pris par le lyrisme outrancier de ce Fort Alamo avant l’heure, les catch-lines nous hérissent les poils du cul et les représentations picturales (les 300 sur la jetée, les travellings latéraux mâtinés de ralentis-accélérés, etc…sont un régal pour les yeux). La fin arrive et on n’a pas envie que cela se termine. Sauf que…Sauf que ben ma bonne dame, y a d’autres niveaux de lecture. Et là, ca coince. Ca coince même sévère. 300 spartiates body buildés avec pecs et abdos saillants contre des milliers de Perses à la virilité incertaine, ça sent la provocation à outrance. Idem pour le fait qu’une poignée d’occidentaux sauvent la démocratie face aux assauts d’esclaves/monstres difformes/ pédales outrés/ teints basanés. Ambiance. Surtout à la lumière des évènements actuels… Pas vraiment une surprise quant on sait que Franck Miller – l’auteur de la bédé- est un républicain convaincu (les langues chagrines le qualifieront sans ambages de néo-réac….ce qui n’est pas totalement faux) : sa prochaine bédé parle d’ailleurs d’elle-même : Batman Vs Ben Laden…Restons donc sur le premier niveau de lecture : un putain de film d’héroic fantasy. Le meilleur depuis Conan, donc. De John Milius. Un autre néo-réac de renom. Tiens, tiens….

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :