Tag Archives: paranormal activity

The Fourth Kind

9 Fév

Oubliez « Rec ». Oubliez « Le Projet Blair Witch ». Oubliez « Paranormal Activity » (bon, ok, pas dur). La prochaine bombinette du cinoche d’horreur se nomme « The Fourth Kind », réalisé par Oluntande Osunsanmi (à vos souhaits) avec la belle Roger Milla Jovovvich dans le rôle titre.

Mini-budget (moins de 10 millions de dollars), produit en 2008 et en attente d’une date de sortie dans notre belle contrée, « The Fourth Kind » raconte l’histoire (vraie) d’Abigail Tyler, une psychologue ayant perdu son mari dans des conditions étranges, qui enquête sur une série d’hallucinations inexpliquées dans un petit village perdu au fin fond de l’Alaska. C’est en interrogeant ses patients, souffrant de graves traumatismes, qu’Abigail se retrouve face à la preuve la plus évidente d’alien abductions jamais enregistrée…

Bon, au risque d’en faire des caisses, je crois – et ma compagne peut en témoigner- que je n’ai pas ressenti telle flippe depuis « L’Exorciste » et « Pet Cemetary ». « The Fourth Kind » est un de ces films qui marquent une vie de tout cinéphage de films d’horreur mais peut-être pas pour la raison que l’on attend.

En effet, ces dix dernières années ont vu fleurir un certain nombre de films actant le principe du « Docu-menteur » dans leur réalisation: Le projet Blair Witch et Paranormal Activity, pour ne citer que ceux passés à la postérité. « The Fourth Kind » prend, lui, un postulat diamétralement opposé: il mêle fiction et VRAIES images d’archives. Je m’explique: Universal Pictures presents, blabla, puis flou, puis Milla Jovovich débarque en full frontal nous regardant droit dans les yeux pour nous expliquer que le film que nous allons voir est un montage de scènes jouées par des acteurs et de « real footages » d’Abigail Tyler, la psychologue dont on suit l’histoire en terminant sur ces mots: « Vous êtes libres d’y croire. Ou pas ». Alors, oui, le procédé est roublard voire polémique (certaines scènes sont proprement insoutenables!) mais à l’arrivée, là où « Paranormal Activity » pêchait dans le « de toutes façons on sait que c’est un film hé l’aut’ hé », ben là, non. D’où la terreur primale qui s’en dégage.

Milla Téléphone Maison

En revanche, cela suffit-il pour en faire un « vrai » film? Aucun doute, non. Les scènes en mode « fiction » sont plutôt lambdas, filmées avec l’enthousiasme d’un fonctionnaire déjà fatigué mais à la limite on s’en foutà l’exception notable de la scène du « suicide » collectif de la famille d’un des patients particulièrement bien menée en terme de montage. La synergie fiction / real footages prend dans ce cas là, toute sa dimension.

Notre esprit voyeur (parce qu’au final, c’est de cela dont il s’agit) veut lui découvrir les fameux « real footages »: et là, le moins que l’on puisse dire c’est que l’on n’est pas déçu…J’ai dénombré pas moins de 3 scènes choc (mais quand je dis choc, c’est vraiment choc…) qui feront faire des cauchemars aux plus téméraires d’entre vous. Alors, les images sont-elles vraies? A priori, cette fois c’est pas du flanc. Si ce n’est pas le cas, tant pis (tant mieux?), cela voudra dire que tout cela a été super bien mené. Niveau « fiction », on soulignera les bonnes partitions de Will Patton (The Canyon, The Postman) et du plus en plus Robert DeNiresque Elias Kotéas.

Alors, évidemment, comme je le disais précedemment on peut regretter la roublardise de l’entreprise mais à l’arrivée, « The Fourth Kind » se pose comme le produit le plus abouti des Youtube-Movies Look-Alike. Et peu importe qu’aucune psychologue du nom d’Abigail Tyler ait jamais exercé dans la petite ville de Nome, Alaska. On est libre d’y croire. Ou pas.

EDIT: une très courte recherche sur le net aura suffi pour lever le lapin: les évènements décrits comme réels dans le film ont été largement extrapolés et ladite Abigail Tyler n’existe pas. En tous les cas, je me suis fait berner et cela, hors stratégie marketing viral puisque j’avais auparavant lu très peu d’infos sur le film et ne m’y étais pas du tout intéressé. Comme quoi. Anyway, félicitations à l’équipe du film qui a réussi à maintenir le doute pendant toute la durée du métrage…(Thanx God it’s not real…)

Paranormal Activity

26 Jan

Très très court billet juste pour dévoiler une vérité. LA vérité crue. Si je me réfère au nombre de requêtes google qui atterrissent ici sur le thème: « Paranormal Activity vrais acteurs? », « Acteurs de Paranormal Activity morts? », « Paranormal Activity histoire vraie? » ou encore « Paranormal Activity actrice aux gros seins »; je suis donc au regret de vous apprendre que cette bande d’1h26 est un….

FILM

Un truc avec de la pellicule qui raconte une histoire quoi. Genre le truc qui a été inventé par les Lumières Brothers. Genre il y a longtemps. Bien avant l’invention des PC, de Youtube, des agences Marketing. Et bien avant Oren Peli.

Non mais oh.

Oren Peli devant son Amstrad CPC 6128